On cuisine les plantes sauvages à la mediatheque Verlaine

Publié le par valérie loescher

14 personnes ont participé  samedi dernier à la médiathèque Verlaine à Metz  à la préparation de recettes à base de fruits et plantes sauvages de notre région.

3 plantes étaient à l'honneur: la  prunelle , le cynorrhodon ou gratte-cul,  fruit de l'églantier  et l’incontournable  ortie

tout le monde s'active !

tout le monde s'active !

au menu: Tapenade de prunelle , mini tartelettes aux orties et cynorhodons accompagnés de l’élixir du dragon !

Prunelle  Prunus spinosa Prunelle  Prunus spinosa

Prunelle Prunus spinosa

Tapenade de prunelles

Préparer deux bocaux de prunelles selon les 2 recettes ci dessous

Recette 1 :

Cueillir de belles prunelles bleues avant les gelées. Les Mettre dans une saumure : diluer 200g de sel dans  1 litre d’eau

Au bout de trois ou quatre jours les prunelles ont déjà perdu leur acidité et astringence et on peut les consommer. Meilleures au bout de trois semaines à un mois et se gardent plusieurs mois. S’utilisent comme condiment un peu comme les olives.

Recette 2

Cueillir 500g  belles prunelles bleues avant les gelées. Les mettre dans   un bocal en verre, couvrir d’eau bouillante et d’une c à café de sel, agiter juste pour faire fondre le sel.
      -attendre une semaine
filtrer avec une passoire, les mettre dans des petits pots,  les recouvrir d’huile d’olive
conserver à l’abri de la lumière
Usage: comme des olives noires, pour des salades, pizza, pâtes, choucroute crue assaisonnée d’huile et de citron. On peut les servir en apéritif.

Pour la tapenade

Mélanger en  quantité égale les prunelles en saumure et les prunelles à l’huile et passer les au moulin à légumes

à déguster sur des toasts pour un apéritif original

 

 

cynorrhodons

cynorrhodons

Pulpe  de cynorrhodons recette de base

Couvrir les cynorrhodons d’eau bouillante et si ils sont encore durs les faire cuire jusqu’à ce qu’ils soient mous. Compter environ 30minutes.

Mixer au mixeur plongeant  et écrasez-les dans un tamis très fin en ajoutant un peu d’eau au besoin.

vous pouvez utilisez cette pulpe pour des préparations sucrées (comme de la confiture par exemple) ou salées

 

L’élixir du dragon (boisson au jus de pommes  et coulis de cynorrhodons 

Récupérez les graines et déchets que vous écrasez sur le tamis, les recouvrir de jus de pommes  mélanger .

Passez dans une écumoire à grille fine en pressant avec une cuillère . On récupère un jus assez épais.

Ajouter du jus de pommes  et de l'eau pétillante

Servir bien frais

 

Mini tartelettes aux orties et cynorrhodons.

Pour une quinzaine de mini tartelettes

Pour la pâte :

125g de farine

5cl eau- 5cl huile olive

Une pincée de sel

50 g de têtes d’orties –1 œuf –olive noire (facultatif)  

150 g cynorrhodons –100g fromage de chèvre – sel – poivre.

  • Préparer votre pulpe  de cynorrhodons

Couvrir les cynorrhodons d’eau bouillante et si ils sont encore durs les faire cuire jusqu’à ce qu’ils soient mous. Compter environ 30minutes.

Mixer au mixeur plongeant  et écrasez-les dans un tamis très fin en ajoutant un peu d’eau au besoin.

  • Préparer la pâte brisée et la laisser reposer.
  • Faire cuire 5 minutes environ les orties  après les avoir lavés dans un fond d’eau. Au besoin enlever un peu de jus de cuisson et mixer pour obtenir une purée pas trop liquide et ajouter l’œuf. Saler poivrer à votre convenance.
  • Étaler votre pâte et avec un emporte pièce préparer des cercles pour garnir vos moules. Ajouter la purée d’ortie puis une cuillère à café de pulpe de cynorhodons. Vous pouvez y ajouter un peu de thym. Finir par une pointe de fromage de chèvre. Mettre à four chaud 180°C pendant 15 minutes

 

 

 

On cuisine les plantes sauvages à la mediatheque Verlaine

merci à tous les participants et à la médiathèque Verlaine  de nous avoir accueilli

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article